Vendredi 16 novembre 2018 -
73 Narutoniens en ligne
> Naruto-One > Streaming > Naruto Shippûden > VOSTFR > Épisode 280 : L'Esthétique de l'artiste > Visualisation d'un épisode
7601 vues | 0 commentaire
Naruto Shippûden - Épisode 280 (saison 11)
L'Esthétique de l'artiste
芸術家の美学
Geijutsuka no bigaku
20 septembre 2012

Les Zetsu blancs s’introduisent la nuit dans le camp des samouraïs, et parviennent à libérer Deidara qui y était retenu prisonnier. Mifune, Okisuke et Kurotsuchi, qui était venue interroger Deidara pour savoir où étaient Kabuto et Sasuke partent à leur poursuite avec une escouade de samouraïs, mais ils n’ont qu’un ninja pouvant utiliser le raiton à l’aide d’une batterie pour repousser le bakuton de l’artiste. Deidara, qui a appris de Kurotsuchi que Sasuke a survécu à son « Art Ultime » et a rejoint Akatsuki est terriblement vexé ; alors que Kabuto s’apprête à le rappeler, il lui demande de le laisser combattre les samouraïs pour regagner son honneur d’artiste et perfectionner un « Super Art Ultime ». Avec Chûkichi, Kabuto fait gagner du temps à Deidara et lui permet d’atteindre un terrain où il peut trouver de l’argile. Leur premier combat avec Deidara est un échec, le ninja utilisant le raiton n’étant pas assez puissant pour contenir les explosions de Deidara, mais ce dernier est désespéré en voyant que son corps ne peut être détruit et est donc incompatible avec son esthétique d’artiste de l’art éphémère. Deidara repart pour tenter de trouver la voie vers le « Super Art Ultime ». Comprenant qu’il est obsédé par Sasuke qui a hautainement ignoré son art, Kurotsuchi prend la forme du jeune ninja rénégat pour aller au devant de Deidara, et l’attire sur un terrain pierreux où ce dernier ne peux pas dévier le raiton. Mifune perce Deidara de son sabre, et lui envoie une décharge de raiton suffisante pour bloquer son bakuton ; Kankurô l’enferme à nouveau dans sa marionnette Kuroari. Sur le chemin du retour, Deidara réfléchit à ce que pourriat être son « Super Art Ultime ».

À voir aussi
Commentaires

Connectez-vous ou incrivez-vous pour poster un commentaire !